19/06/2009

Visite guidée du Château de Chimay

C'est la Princesse Elisabeth de Chimay en personne qui accueille le visiteur et qui avec une jovialité et une gouaillerie étonnante vous fait visiter son chateau en émaillant cette visite d'une quantité d'anecdotes et de petites histoires inscrites dans la grande Histoire.


_PAY1994


_PAY1984


_PAY1998


_PAY1997


La princesse Élisabeth de Chimay, princesse de Caraman, est une princesse en Belgique née Marie Elisabeth Marthe Antoine MANSET à Bordeaux le 20 mars 1926, fille de Octave Manset et de Marie-Charlotte Guestier, héritière des plus grandes familles bordelaises de négociants en vins. Après la mort tragique de ses parents (accident de voiture, 1939) puis de son frère Edouard (1940, tué par les Allemands), et après la guerre elle épouse en 1947 le Prince Élie de Riquet, prince de Chimay, prince de Caraman, descendant pour sa part de l'une des plus anciennes principautés du Saint Empire Romain Germanique. De son mariage avec le Prince Elie, elle a eu trois enfants : Philippe, actuel prince de Chimay, Marie-Gilone et Alexandra. La princesse Élisabeth de Chimay consacre sa fortune au maintien du patrimoine familial des Chimay, et assura la gloire du Château de Chimay par un festival de musique de renommée internationale (1957-1980) dont elle garda la présidence jusqu'après la mort du prince Élie en 1980. Dame d'honneur et familière de la reine Fabiola de Belgique, la princesse Élisabeth de Chimay est aussi la conservatrice des archives remarquables du château.

 

Elle est l'auteur de deux ouvrages : l'un, sur Madame Tallien, qui fut Princesse de Chimay, intitulé La Princesse des Chimères, Plon, 1992 et l'autre, une autobiographie, intitulée La Fin d'un siècle, Perrin, 2001.

source:wikipedia


 _PAY1985


Théâtre du château.

Les seigneurs de Chimay, Princes de Chimay depuis 1482, dominent cette région depuis 1241. Leur château était presque entièrement détruit lors d'un incendie en 1935, sauf le théâtre, à proximité duquel on a construit un nouveau bâtiment en style Henri IV. Le théâtre a été construit sur la demande de JosephII, 16ème Prince de Chimay, qui était ambassadeur du nouveau royaume de Belgique. C'est également sur son initiative que les moines trappistes ont fondé la célèbre abbaye de Scourmont. Le Prince confie la construction de son théâtre en 1861 à l'architecte et scénographe Charles-Antoine Cambron (1802-1875) qui apporte les plans du premier théâtre de château de Fontainebleau détruit dans un incendie en 1856. Il crée à Chimay une nouvelle variante de ce théâtre français: un véritable joyau sur la couronne des théâtres belges. Le bâtiment est achevé en 1863. Il offre une capacité de 200 places et tient lieu de temps à autre de salle de concerts.

source: dépliant "Route européenne des théâtres historiques"

 


_PAY1987


_PAY1988