23/06/2011

Grand Fort Philippe et Petit Fort Philippe

 

Grand-Fort-Philippe se situe dans le département du Nord à la limite avec le Pas-de-Calais. La commune est située au bord de la mer du Nord et à l'embouchure de l'Aa. Grand-Fort-Philippe est distante de 23 km de Dunkerque et de 20 km de Calais. Les autres villes importantes à proximités sont Saint-Omer (à 36 km) et Boulogne-sur-Mer (à 53 km). Lille est à 93 km et Paris à 311 km.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand-Fort-Philippe

____________________

photo,foto,photographie,photographe,france,nord,grand-fort-philippe,petit-fort-philippe,aa,mer,plage,marins,village,gravelines,canal,jacques robert,2007

____________________

 

photo,foto,photographie,photographe,france,nord,grand-fort-philippe,petit-fort-philippe,aa,mer,plage,marins,village,gravelines,canal,jacques robert,2007

____________________

 
La commune de Grand-Fort-Philippe doit son nom au fort qui avait été construit au XVIe siècle par les troupes espagnoles. Un hameau de pêcheurs, baptisé simplement "Fort-Philippe" voit par la suite le jour (voir ci-dessous). Le préfixe "Grand" est apparu au XIXe siècle, pour différencier le village du hameau naissant sur l'autre rive du chenal de l'Aa, alentour de la Ville des Smogglers, qui lui prit le nom de "Petit-Fort-Philippe". Toutefois, avant l'indépendance de la commune, d'autres appellations furent utilisées pour différencier les deux hameaux, comme "Fort-Philippe-Sud / Nord" ; "Fort-Philippe-Plage" ...
 

 

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand-Fort-Philippe

____________________

photo,foto,photographie,photographe,france,nord,grand-fort-philippe,petit-fort-philippe,aa,mer,plage,marins,village,gravelines,canal,jacques robert,2007

___________________

Histoire
 
Malgré sa jeunesse communale, l'emplacement de cette petite ville a été très vite occupé, dès lors que les terres ont avancé vers la mer. C'est en 1635/38 que les Espagnols creusent un canal allant de Gravelines vers la mer du Nord. Et, à l'emplacement dit de la "Flaque aux Espagnols", ils construisent à l'ouest un ouvrage fortifié en forme de corne et à l'est un petit bastion, pour protéger l'écluse, l'ensemble prenant le nom de "Fort Saint-Philippe". Pendant l'hiver 1638, les Français détruisent l'écluse de la mer et la défense du chenal est abandonnée par les forces militaires. La protection naturelle de la digue contre les hautes marées à l'ouest et l'avancée des dunes permet l'apparition de quelques chaumières agricoles. Le fort Philippe est devenu français le 7 novembre 1659, par la signature du traité des Pyrénées, entre la France et l'Espagne.
 
En 1740, Louis XV décide de reprendre les travaux de creusement du canal. L'ensablement progressif à l'est provoque le départ de quelques marins pêcheurs "des Huttes", pour s'installer à l'ouest de "l'Habe" (comprendre : havre). C'est ainsi que naissent "les Huttes du Fort- Philippe". Tout au long du XVIIIe siècle, la population croit régulièrement, pour arriver en 1785 à 20 chefs de famille pratiquant la pêche. .../...

L'autonomie de Grand-Fort-Philippe est réclamée à trois reprises en 1848 et 1862, mais c'est celle du 22 février 1881 qui est acceptée par approbation du conseil municipal de Gravelines. .../...  Pour les premiers élus tout est à faire. Les ressources municipales sont les taxes récoltées sur les entrées des marchandises dans le village (octroi), mais le problème le plus grave reste l'insalubrité. En effet, Grand-Fort-Philippe n'a échappé à aucune épidémies de choléra (en 1892 il y a encore 35 décès sur les 80 cas), et il faut attendre 2 à 3 années pour voir l'ouverture de travaux d'assainissement.
 
C'est à cette époque que l'identité locale de Grand-Fort-Philippe se forge à partir de son patois d'abord, un patois d'origine picarde matiné de termes maritimes, qui permet de se différencier des gens "del ville" (de Gravelines, ville flamande) mais aussi de ses coutumes et de ses pratiques alimentaires tournées vers la conservation du poisson.

.../... Toutes les municipalités qui vont se succéder pendant la première moitié du XXe siècle auront comme objectifs de développer la production de pêche, l'éducation des jeunes Philippois et l'assainissement des rues. Malgré les différents malheurs qui s'abattent sur ce bourg : 1888 et 1895 années noires pour les pêcheurs, la Grande Guerre qui fait 138 soldats morts pour la France et la crise des années 1930 qui élimine l'activité maritime des Islandais. Durant la seconde guerre mondiale, la ville est prise par les Allemands, après une journée de résistance au lieu-dit "Le Cochon Noir". Grand-Fort-Philippe est libérée le 7 septembre 1944 par les troupes canadiennes. Les gens du Grand-Fort ont toujours fait face avec courage et solidarité à toutes ces tourmentes.

 

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand-Fort-Philippe

____________________

 

Commentaires

Une préférence pour la dernière ! Je te souhaite une agréable journée

JP

Écrit par : jpla | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Nous connaissons peu cette région, loin de nous. Elle est pourtant très belle, nous recherchons habituellement plutôt le sud de notre pays, à cause du climat Je pense que cette année, au mois d'avril et mai, nous aurions eu un temps idéal pour la visiter. Bises et bonne journée. FRANCOISE

Écrit par : francoise | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

wat mooi zeg echt heerlijk om te zien zeer schoon fort
heel goed vast gelegd
groetjes antony

Écrit par : antony | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

C'est une région que je ne connais pas du tout. Quand j'étais enfant, mes parents ne restaient jamais en place longtemps au même endroit, mais nous ne sommes jamais allés vers le Nord.
Donc, je viens d'apprendre beaucoup de choses... (c'est un comble...... rires !!!!!!!!). Merci pour le cours de géo !!!
Un beau ciel bleu ! J'aime bien la dernière photo avec ses "lignes" qui s'opposent... et un regard vers l'infini !!!
Amicalement.

Écrit par : Malilouléa | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Belle ambiance pour ces photos. C'est un endroit qui semble beau.
Bonne journée Jacques :)

Écrit par : myko | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

ik ben beneuwd en kijk al uit naar het vervolg...

bonne journée

Écrit par : willy | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

bonne journée!

Écrit par : micha | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je te souhaite une agréable journée Jacques
Bisous
Elisa

Écrit par : Elisa | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Belle idée de balade...je note!

Écrit par : Olivier | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Oui, j'ai déjà visité plusieurs fois.. un vrai plaisir.. la centrale de Gravelines.. une autre histoire :(

Écrit par : This is Belgium | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Prachtige beelden en rijk aan geschiedenis!
groetjes

Écrit par : Dominic | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Très interessant! Et belles photos de cette région que j'aime bien.

Écrit par : Jeroen | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je ne conais pas du tout mais l'endroit à l'air super comme le montre tes superbes photos!!! Seul hic au programme cette centrale!! Cela fait peur!! Merci pour les explications!! bisousssssssssssssss

Écrit par : gootchai | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

Bel endroit que je connais pas. par contre l'Aa je l'ai souvent rencontré dans les mots croisés.
Dommage pour la centrale nucléaire mais c'est une habitude française que de les placer aux abords de leurs frontières (comme Chooz par exemple)

J'aime beaucoup la vue avec le cycliste qui se rue vers la marée.

Écrit par : robert | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

j'aime bien ces photos!!!!!!!

Écrit par : micha | 24/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.